magic
   FOOTBALL top TENNIS top NATATION
Logo ES16 magic
 
 
Historique de l'ES16
07/05/11
Historique de l'ES16
1919, l’Union Athlétique du 16ème

La première guerre mondiale vient de s’achever et une grande partie de la jeunesse fut fauchée par cinq ans de conflit. Un renouveau sportif se créait et ce mouvement avait pour but de regrouper tous les jeunes et de leur faire oublier, par les activités sportives, toutes les misères et les privations endurées si longtemps.

Un jeune instituteur du 16ème arrondissement de Paris, Maurice Jacques, entreprit de grouper tous les jeunes du quartier de la Porte de Saint-Cloud et il fonda un club omnisport : l’Union Athlétique du 16ème.

Dans ce club se pratiquait le football, surtout, mais aussi l’athlétisme et accessoirement un peu de gymnastique et de tir.

Monsieur Jacques avait obtenu de la municipalité de Paris un terrain vague situé sur les anciennes fortifications qui ceinturaient Paris, à la hauteur de l’actuelle rue de Maurois. Deux ans plus tard, il obtenait une concession sur la promenade de Bagatelle, déjà, et les joueurs connaissaient les charmes du transport des buts (à pied s’il vous plait) de la Porte de Saint-Cloud au Pont de Puteaux (aller et retour !).

Quelques années plus tard, vers 1925, monsieur Jacques obtenait un terrain sommairement aménagé, mais avec des buts fixes, situé à la limite de Paris et Boulogne, à la Porte de Saint –Cloud, et jouxtant l’actuel Parc des Princes et le stade Géo André. Ce terrain situé sur les anciennes fortifications était très dangereux puisqu’il était bien fourni en pierres de tout genre ! Une clôture de bois délimitait le terrain et le séparait d’un autre terrain vague, celui de la jeunesse de Boulogne, tracé alors sur l’actuel stade Géo André.

L’UA 16 fonctionnait dans ses conditions et atteignit dès 1926, le niveau de la promotion d’honneur de la ligue de Paris. Cette équipe était forte et ses rencontres avec le Club Olympique de Billancourt (club de football du constructeur automobile Renault) étaient très suivies.

Ses couleurs, à l’époque : chemisette grenat, short bleu, bas bleus avec revers rouge.
Nul ne sait aujourd’hui le pourquoi de ces couleurs.

Les années passent. L’UA 16 prend de l’importance, ses effectifs grossissent et nous arrivons en 1931.

La ville de Paris décide d’aménager les anciennes fortifications suivant un plan baptisé « la ceinture verte de Paris » et décide de doter les clubs du 16ème d’un stade moderne avec un terrain de football, deux terrains de basket-ball, quatre courts de tennis, deux terrains de boules lyonnaises. Cette installation comprend naturellement une tribune qui comporte des vestiaires spacieux et des douches bien aménagées. Pour compléter le tout, c’est encore un signe des temps, un stand de tir de quarante mètres situé au sous-sol des tribunes. L’histoire nous dit, d’ailleurs, qu’il ne fut jamais utilisé et, à ce jour, personne ne sait pourquoi !

Les travaux durèrent plus de deux ans et l’UA 16 dut trouver une solution pour tenir et subsister.

Monsieur Jacques se mit en quête d’une solution et se mit en rapport avec le Club Athlétique des Sports Généraux (CASG) qui était en fait le club sportif de la Société Générale. Il obtint de ce club de jouer ses matchs de championnat sur son terrain annexe du Stade Jean Bouin et de pouvoir entrainer ses équipes premières et réserves le jeudi soir. Cette heureuse solution permit à l’UA 16 de se maintenir, et surtout d’envisager, avec force, la reprise lorsque le nouveau stade du 16ème fut achevé.

Ce fut le cas lors de l’année 1935. Le terrain de football et sa pelouse étaient remarquables. La tribune et ses aménagements répondaient aux promesses faites.

Quelle métamorphose ! L’UA 16 est alors un vrai club omnisport !

Sa section football comprend quatre équipes séniors, des équipes de jeunes, des pupilles aux juniors. Une section de basket ball est créée.

Pour leur rendre hommage, donnons les noms des présidents qui se succèdent à la tête de l’UA16 : le frère de monsieur Jacques, puis Fernand Laurent (à qui nous devons la création de la piscine Molitor), monsieur Morand, pharmacien avenue de Versailles, monsieur Hannebique qui quitta l’UA 16 pour assurer la présidence du Tennis Club du 16ème, puis monsieur René Du Raget.

La section football, bien conduite par Fernand Laruelle, se renforce chaque année. Il faut retenir la performance majeure de l’équipe seniors de 1928 qui dispute les 32ème de finale de la coupe de France contre la fameuse équipe professionnelle du Stade Rennais. L’UA 16 est réputé, à l’époque pour la qualité de son jeu et la technique de ses joueurs.

Les années passent vite et en 1939, c’est une nouvelle guerre qui éclate. Les joueurs rejoignent les armées. Maurice Jacques, lui-même est mobilisé et pendant cinq ans le club survit tant bien que mal.

En 1945, année de la libération, les joueurs rentrent. Certains ont bien grandi. Une nouvelle dynamique s’instaure. La présidence est alors assurée par monsieur Caron, un ancien champion de hors-bord…(!) ; le secrétariat est assuré par Maurice Jacques assisté de René Savy, la direction sportive est confiée à Francis Bluet et l’entraineur principal est Pierre Quédec. Un dirigeant, monsieur Mandel, s’occupe particulièrement des jeunes et nous lui devons la conception d’un nouveau maillot, toujours de couleur grenat mais agrémenté d’un superbe chevron bleu.

Les temps ont changé et le club ne suit pas cette politique générale des clubs franciliens qui consiste à offrir aux joueurs seniors des primes de match. De fait, la situation se dégrade dans cette catégorie au contraire de la section jeune qui se bonifie et rivalise alors avec les grands clubs de Paris que sont le Racing, le Stade Français et le CO Joinville.

En 1953, la section seniors descend en première division de ligue.
Il faut réagir. Un nouveau dirigeant se manifeste, père de deux jeunes joueurs qui ont fait leurs classes au CASG : monsieur Jack Barthélémy. Il est lui-même membre du comité directeur du CASG. Sportivement muni des pleins pouvoirs et financièrement soutenu par le CASG, il prend des décisions efficaces.

  1. Il confie à Jo Trapon, un ancien du club, la fonction d’entraineur-joueur.

  2. Il assure un arrivage massif de joueurs. Parmi ceux-ci, citons Monsieur Langumier, petit gabarit et technicien hors pair, messieurs Jacquelin et Darnet, deux puissants arrières qui stabilisent la défense ; Monsieur Rouillac, milieu aussi ardent que volontaire et monsieur Mac Grave, attaquant écossais, à l’adresse diabolique.

D’autre part, monsieur Jack Barthélemy renouvelle l’organisation du club et lui donne un niveau très supérieur aux autres clubs voisins.

Sur ces bases renouvelées, l’équipe fanion retrouve immédiatement sa place en division d’Honneur.

Au même moment, monsieur Pierre Quédec, chargé des jeunes à l’UA16 et professeur d’EPS au lycée JB Say s’est mis en rapport avec des jeunes lycéens de Janson de Sailly et s’assure la collaboration de deux garçons : Monsieur Hugues André et Michel Cosar. Suivent d’autres éléments (Messieurs Raymond Fians, Philippe André, Christian Adamoff, les frères Charbonnier).

Les performances de cette équipe va entrainer l’ensemble du club et les catégories de jeunes traitent à égalité avec les les meilleurs clubs parisiens : le Racing, le Stade Français, le Paris Université Club, Malakoff en division d’honneur !

Le club remporte des titres.
Les minimes remportent le championnat de Paris et la coupe de Paris. En concours du Jeune footballeur, le club figure au premier plan et remporte avec Yvon Quédec les finales nationales.

En 1955, monsieur Barthélemy demande à Pierre Quédec de reprendre les seniors et d’intégrer dans cette catégorie les joueurs formés au club. C’est ainsi que messieurs Delaneux, Lemaire, Colin, Quédec, Duchesne, Ajesta hissent le club de la promotion à la division d’honneur, l’équipe remportant cette année là ses 14 premiers matchs de championnat.

Au cours de cette heureuse période, le CASG avait officiellement annoncé son concours et le nom du club devenait UA16-CASG puis CASG16.

Les tenues sportives se transforment également.
Les couleurs du CASG sont le bleu et le blanc. Il faut donc intégrer ces couleurs au maillot grenat de l’UA16. Celui-ci devient grenat cerclé bleu et blanc. Le short est noir, et les bas rouges avec revers bleu et blanc.

Ces nouvelles couleurs se font rapidement connaitre dans le cadre des compétitions de la ligue de Paris. L’équipe fanion tourne bien. Ses performances régionales et en coupe de France sont excellentes. Les jeunes figurent au premier plan et le joyau est constitué par la formation juniors qui dispute la coupe Gambardella.

Sur les onze joueurs de cette équipe, huit ont été formés au Club. Il s’agit de messieurs Salembier, Bondin, Durior, Bluteau, Cedon, Pauli, auxquels viennent s’ajouter les frères Samper et Muller, transfuges du Racing.

Cette équipe franchit victorieusement les obstacles en coupe Gambardella en éliminant Quevilly et Lille. Elle élimine au Parc des Princes, en demi-finale, la prestigieuse équipe du Stade de Reims et échoue en finale contre l’équipe de Saint-Etienne après avoir fait trembler les « verts ».

Mais tous ces succès n’évitent pas les problèmes de la vie, fut elle sportive. L’accord avec le CASG cesse brusquement et le club manque rapidement de moyens. Le président Barthélémy passe alors la main.

D’autre part, il est question de construire un boulevard périphérique autour de Paris, celui-ci sonnera la fin du stade municipal du 16ème. Le club est alors bradé à notre voisin l’ACBB, club omnisport très puissant mais dont la section football végète.

Le nouveau club s’appelle l’UA16-ACBB puis ACBB-UA16 pour finalement deux ans plus tard être assimilé totalement par l’ACBB.

Les dirigeants et joueurs du club qui ont connu les bonnes heures du club finissent par s’émanciper du club boulonnais, Michel Cosar et Eddie Warner décident de relancer le club de zéro en montant une structure s’adressant aux petits garçons du quartier.

Entre temps, le nouveau stade municipal du 16ème est inauguré sur l’emplacement dit du « Fonds des Princes » et le club reprend ses concessions en 1969.

L'ES16, école de Sports du 16ème.

En 1971, les premières équipes de compétition voient le jour et en Juin 1971, L’UA16 qui est devenu entre temps l’ES16 (école de Sports du 16ème) engage trois équipes en championnat de ligue de Paris : les poussins (U9), pupilles (U11) et minimes (U13).

Afin de démarrer dans les meilleures conditions, le club demande à Pierre Quédec de reprendre du service. L’année suivante, huit équipes sont engagées et en 1974, le club compte onze équipes sous la responsabilité d’Yvon Quédec qui assure également l’organisation technique. En 1975, il y aura treize équipes puis seize en 1976 pour 200 licenciés.

La section football compte un nouveau président, il s’agit de monsieur Alain Chenut qui coache également l’équipe minimes.

En 1977, Cette équipe, emmenée par Christophe Chenut, remporte brillamment la coupe des Hauts de Seine et quatre catégories, Pupilles, minimes, cadets (U17) et juniors (U19) participent au championnat de Paris.

Plus près de nous et depuis 2005, l’histoire se poursuit avec la présidence assurée par Christophe Lafarge , le club compte trois sections sportives pour plus de 1400 adhérents avec, une section football représentée par quelques 950 licenciés dont plus d'une centaine de joueuses et une quarantaine d’éducateurs, une section natation de 200 adhérents et une section tennis de 160 pratiquants.

Tout au long de son histoire, et malgré des événements pas toujours favorables, le club n’a cessé de vivre, de survivre et même de renaitre dans son quartier avec vigueur et malgré des difficultés récurrentes dues à l’étroitesse de ses capacités d’accueil.

Espérons que les futures pelouses d’Auteuil soient de nature à nous donner de l’oxygène à tous ceux qui aiment ce club. Affaire à suivre….


« Remerciements spéciaux à Michel Cosar pour sa contribution à l’élaboration de ce récit d’histoire…. »
 
Stages
Les stages organisés par l'ES16
Stages
L'ES16 organise des stages de perfectionnement durant les vacances scolaires  » S'inscrire...
Reportages
Des souvenirs plein la tête !
Reportages
Retour en photos ou en vidéo sur les évènements marquants au club ces derniers mois  » Les reportages...
 
 
En direct de Suchet

24 septembre 2017 - La vie du club
Tous les résultats du week-end sont ici !
Voir l'agenda du week-end prochain !
Nous envoyer un article !


 
Retrouvez-nous sur Facebook

 
Classements finaux 2016/2017
 
CHAMPIONNATS PTS  
Ligue de Paris Ile de France    
Seniors féminines A - DH
2èmes
59
Seniors féminines B - DHR
3èmes
50
Seniors féminines C - PL
6èmes
53
U19 féminines à 11
2èmes
20
U16 féminines à 11
5èmes
14
District des Hauts-de-Seine    
Seniors A - Excellence
5èmes
58
Seniors B - 4ème div
7èmes
50
U19A - Excellence
3èmes
70
U19B - 3ème div
1ers
65
U17A - Excellence
7èmes
53
U17B - 3ème div
8èmes
47
U17C - 5ème div
9èmes
34
U15A - 2ème div
1ers
68
U15B - 4ème div
2èmes
54
U15C - 5ème div
6èmes
35
U15D - 6ème div
2èmes
48
Vétérans - Excellence
3èmes
56
» Tous les classements
Liens utiles

PDF des gestes de premiers secours

Distric des Hauts de Seine
http://district-foot92.fff.fr/

Site ES16 - FFF
http://www.fff.fr/

Ligue de Paris IdF
http://paris-idf.fff.fr/

Football féminin

http://www.footofeminin.fr/

Acadomia

http://www.acadomia.fr/

Intersport

http://www.intersport-paris.fr/

Crédit Mutuel

http://www.creditmutuel.fr/
 
     
NOS
PARTE-
NAIRES
BOUTIQUE
Voir tous
nos produits
Boutique


Copyright © 2007/2017 - ES16.fr site officiel de l'Ecole de Sports du 16ème - Tous droits réservés.
Aucune des informations publiées sur ES16.fr ne peut être reproduite, rediffusée ou publiée,
sous quelque forme que ce soit, sans accord écrit de notre part.